La page blanche d’un blogueur.

Mon plus récent texte date du 2 juillet. Je n’ai rien écrit depuis cette date parce que je suis victime de la page blanche, c’est-à-dire que je ne trouve aucun sujet à discourir.

Je sais que l’actualité est remplie d’occasions et d’événements que tous les blogueurs s’empressent de commenter à profusion. Je n’aime pas emprunter cette voie. Je touche à l’actualité quand il me semble qu’on a négligé un aspect et qu’il peut susciter un intérêt pour les vieux.  Mais voilà que cette situation ne s’est présenté et mon cerveau n’y a trouvé aucun aspect qui puisse l’intéresser.

Le voilà le fameux syndrome de la page blanche. Il m’électrocute maintenant.  Depuis que j’entretiens ce blogue, j’ai écris 251  textes sur une base hebdomadaire ou demi-hebdomadaire. Je suis fier de ce que j’ai écrit même si certains textes m’ont paru ternes.

J’admire ceux qui pondent des opinions chaque jour ou presque. Je n’ai pas cette prétention. Un texte hebdomadaire me suffit même si cela n’est pas suffisant pour entretenir un lectorat élevé. Malgré cette fréquence que je qualifie de normale en ce qui me concerne. C’est pourquoi je m’éloigne autant que je peux de commenter seulement l’actualité à chaud.

Je souhaite traiter de sujets qui peuvent intéresser les vieux. Que soit l’actualité ou des sujets de fond.  Ce sont ces sujets qui ne se sont pas présentés à ma mémoire. À mon âge, la mémoire est souvent défaillante.

D’ici quelques jours, un jour ou deux ou trois, je vais défier la page blanche et reprendre ma production normale soit hebdomadaire. Je tiens à remercier les lecteurs qui me seront restés fidèles. Sinon vous pourrez claironner mon retour.

Claude Bérubé.

Il est impossible à un vieux de 78 ans de penser comme un jeune de 20 ans.

OK Boomer ! ! ! Une insulte des millénariaux et de la génération Z à l’égard des vieux qui portent un jugement critique sur les jeunes. L’expression est apparue dans les réseaux sociaux tout récemment et a pris une ampleur démesurée pour dire aux plus vieux de se taire et de se tasser, de se fondre dans le décor.

Voici une facette de l’âgisme qui démontre une faille dans les relations intergénérationnelles. À vrai dire ce n’est pas un comportement nouveau, mais les réseaux sociaux ont l’art de l’exacerber.
Que les jeunes aient une vision réductrice de la vieillesse est une vieille habitude qui perdure depuis des siècles. Ils ne connaissent rien de la vieillesse qui porte des jugements basés sur l’expérience des longues années de la vie. Ils n’ont jamais vécu ces années et la sagesse de la vieillesse.

Lire la suite

Un vieux qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle.

On raconte qu’un vieux qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle. Dire que ma bibliothèque est bien garnie depuis 78 ans, ce n’est pas une idée de l’esprit. Les bouquins, qui ornent les tablettes, racontent mes expériences, les valeurs qui m’ont animé, mes joies, mes peines, mes échecs, mes réussites, mes amours, mes amitiés, mes ambitions, mes rêves, ma spiritualité et toutes les substances qui ont édifié l’être que je suis aujourd’hui. Je me suis demandé à quoi et à qui aurait servi cette multitude d’œuvres si je partais demain sans les avoir léguées. Sans avoir transmis toute cette sagesse acquise durant tant d’années.

Voilà pourquoi j’écris ce blogue depuis décembre 2012 !  Ce qui signifie que j’ai rédigé plus de 200 textes sur plusieurs sujets. Tout un bail ! Un travail constant qui réclame une certaine discipline ! Un texte par semaine au moins, parfois deux.

Lire la suite

LES VIEUX : un grand projet de société.

Je suis déçu par la campagne électorale. Que des promesses anecdotiques lors du débat à l’exemple de la campagne électorale ! Tout  parti politique confondu ! Quand on promet  200 millions $ pour la santé sans dire pour quoi faire, c’est parce qu’on ne le sait pas.  Et ainsi de suite pour les promesses à l’adresse des différentes clientèles de l’électorat.

Depuis le début, j’attends le grand projet de société venant d’un grand chef d’État.  Le vide.  Ce projet qui nous inspirera pour les dix ou quinze années à venir. Ce projet qui nous enthousiasmera et saura nous rendre fiers. Lire la suite

Une nouvelle génération est née : la vieillesse.

Une nouvelle génération est née : la vieillesse. Elle débute à 65 ans et elle se prolonge de plus de vingt ans et même plus pour nombreux d’entre nous comme mère qui est décédée à 96 ans. La longévité augmentée en est la cause. Il n’y a pas si longtemps, elle commençait à 65 ans pour une durée d’environ cinq à sept ans. Lire la suite

Tendre une oreille aux vieux. Une histoire.

Je me souviens des propos vindicatifs de Janette Bertrand qui soulignait qu’on ne faisait plus de place aux vieux dans les médias, qu’ils n’ont plus de tribunes pour s’exprimer. Elle a écrit des livres à succès en lieu de tribunes.

Lors d’un débat au Salon du livre, Lise Payette déplorait que les vieux n’aient plus la parole pour transmettre leur savoir et n’aient plus de tribunes. 

Pour faire suite aux messages de ces deux protagonistes, Lire la suite