A-t-on assassiné le mot « vieux » ?

Il a fallu une pandémie qui touche davantage les vieux pour qu’on les nomme « les aînés ». La langue française a toujours employé le beau mot « vieux » pour identifier les personnes âgées de 65 ans et plus.

Depuis toujours, le mot qui distingue le plus âgé d’une famille, c’est l’aîné. Les aînés de la société, une belle figure pour qualifier les vieux.  Je n’ai jamais lu ni entendu le mot VIEUX durant cette récente pandémie.  Il n’y en avait que pour le mot « aîné ».

J’ai 78 ans et j’aime bien le mot vieux. Je préfère qu’on dise de moi « que je vieillis bien » au lieu  de «  que je parais jeune ».

Pourquoi a-t-on si peur d’employer le juste mot « vieux » ? Ce mot tant rejeté nous classe dans la catégorie des vieux. Il nous rappelle que nous vieillissons. Nous refusons de nous y identifier, de nous rappeler que nous sommes vieux. Nous avons peur de vieillir, de paraître vieux. Lire la suite

Justin Trudeau m’exaspère !

J’écoute et regarde le père Noël Trudeau tous les matins vers onze heures, puisqu’il est rarement à l’heure. Pourtant il m’exaspère ! Vous me direz que je n’ai pas à l’écouter ni le regarder. J’espère toujours que mon tour viendra dans le saupoudrage de ses millions et de ses milliards de dollars.  Il a promis au début de la pandémie qu’il haussera la pension fédérale aux 75 ans et plus. Comme je suis de ce créneau, j’attends mon tour.

Une aide ridicule pour les vieux.

Bien sûr, il vient d’accorder un 300$ unique à tous les vieux de 65 ans et plus, en ajoutant un 200$ unique aux plus pauvres. Ce qui équivaut à une hausse annuelle de 6$ par semaine et 8$ par semaine pour les plus pauvres. Imaginez !

Ce qui équivaut à une somme totale d’environ 2 milliards de dollars. Par comparaison, il a accordé plus de 9 milliards de dollars aux étudiants sous différentes formes. Il ne cesse de  mentionner le besoin d’aider  les « aînés » qui ont construit ce pays. Lire la suite

Statistiques !  Il y aura de moins en moins de vieux !

Il y a moins de vieux qui se présentent comme étant VIEUX. Ils sont accrochés au terme de JEUNES.  « Tu parais plus jeune ».  Quel compliment !

Il existe une industrie phénoménale de produits de beauté qui promettent le rajeunissement.  Les vieux, surtout les femmes, dépensent une fortune pour acheter ces produits rajeunissants qui profitent aux multinationales. 

Demandez  à une personne de 75 ans s’elle est vieille, elle répondra « pas encore, je suis en pleine forme et actif » et « je ne me sens pas vieux , si je le suis, j’ai le cœur jeune ».

Faites un vox pop dans votre entourage, un grand nombre répondront qu’ils sont jeunes parce qu’ils sont actifs.

Le mot jeune prend une importance de telle sorte que si la majorité des vieux se déclarent jeunes, il y aura donc de moins en moins de vieux. D’où le titre de ce texte. Lire la suite