Justin Trudeau m’exaspère !

J’écoute et regarde le père Noël Trudeau tous les matins vers onze heures, puisqu’il est rarement à l’heure. Pourtant il m’exaspère ! Vous me direz que je n’ai pas à l’écouter ni le regarder. J’espère toujours que mon tour viendra dans le saupoudrage de ses millions et de ses milliards de dollars.  Il a promis au début de la pandémie qu’il haussera la pension fédérale aux 75 ans et plus. Comme je suis de ce créneau, j’attends mon tour.

Une aide ridicule pour les vieux.

Bien sûr, il vient d’accorder un 300$ unique à tous les vieux de 65 ans et plus, en ajoutant un 200$ unique aux plus pauvres. Ce qui équivaut à une hausse annuelle de 6$ par semaine et 8$ par semaine pour les plus pauvres. Imaginez !

Ce qui équivaut à une somme totale d’environ 2 milliards de dollars. Par comparaison, il a accordé plus de 9 milliards de dollars aux étudiants sous différentes formes. Il ne cesse de  mentionner le besoin d’aider  les « aînés » qui ont construit ce pays.

Ils sont très nombreux ces vieux qui ne vivent qu’avec cette pension et subissent constamment la hausse des victuailles. Ce ne sont pas les vieux qui ont la chance de travailler pour hausser leur revenu. Même les CHSLD ne sont pas gratuits. Il y a un manque à gagner. J’attends donc chaque jour. Il va sûrement annoncer sa promesse pour les 75 ans et plus.

Qui payera la dette énorme.

J’hésite à croire ses promesses. Il me semble qu’il est davantage le « porte parole » de la machine gouvernementale qui a déjà engouffré une dette de 300 milliards de dollars. Et ce n’est pas fini. Il faudra payer cette dette : une belle proposition pour les générations futures. Il a répondu à une question des journalistes qu’ils n’ont pas le temps de penser à cette situation, qu’ils sont concentrés à régler les problèmes actuels.

La présence prolongée de l’armée.

Il est de notoriété que la présence de l’armée dans les CHSLD a été bénéfique. Certains établissements sont au cœur de l’éclosion du virus et du nombre effarent de morts esseulés sur le champ de bataille. Sans compter les souffrances infligées à un si grand nombre de résidents et d’employés.

Une pénurie de 10,000 employés que le gouvernement provincial semble avoir résolue ! On a recruté une telle pléiade qui sera prête le 15 septembre. Mais oui, il y a un mais. Les autorités de l’armée ont décidé de retirer leur effectif  le 12 juin, soit 1,000 militaires, laissant un vide aussi important jusqu’au 15 septembre.

Est-ce une décision de Justin Trudeau ou de son ministre de la Défense ?  Justin Trudeau me semble encore une fois jouer le rôle de porte-parole de ce ministre. J’aimerais que Trudeau puisse prendre des décisions comme Legault le fait sur la scène provinciale.

Répondre aux questions

Justin Trudeau répond rarement aux questions. Il préambule longuement autour de la question pour finalement ne pas répondre ou s’il daigne répondre il le fera à la toute fin de son laïus. Debout devant un lutrin, il débite son texte d’une voix monocorde en empruntant plusieurs cassettes. Lui que j’ai déjà entendu dans des élans oratoires pleins d’enthousiasme.

En français, il hésite constamment avec des E répétitifs et en utilisant des tournures de phrases à l’anglaise.  Et des mots à connotations anglophones.  Comme quoi son cerveau réfléchit à l’anglaise.

En anglais, son débit coule de source et avec aisance. Ce qui démontre qu’il est plus anglicisé que francisé. Sa formation théâtrale reflète sur sa personnalité.

Justin Trudeau m’exaspère !

Il ne convainc pas comme François Legault.  Ce dernier est direct  dans ses réponses et plein de compassion dans ses exposés moins longs. On sent qu’il prend des décisions.  Alors que Justin raconte qu’ils « travaillent » sur le sujet. « Ils travaillent » sur tant de projets. Belle façon de ne pas répondre.  Non,  j’attends plus du premier ministre du Canada. Il m’exaspère.

 

 

 

CLIQUEZ ICI pour retourner à l'ACCUEIL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *