Un autre sondage : vieillir seul !

AIMONS-NOUS JUSQU’AU BOUT, voilà le thème de la campagne de Les Petits Frères pour sensibiliser le grand public au phénomène de la solitude et de l’isolement des aînés et l’encourager à poser des gestes concrets. Déjà, plus d’un millier de  petits frères bénévoles ont adopté, pour toujours, de vieux solitaires. Lire la suite

La solitude des vieux (suite 2)

Dans mon premier texte sur la solitude des vieux, je soulignais que la maltraitance, la violence, la mauvaise hygiène et les CHSLD qui font la manchette des médias ne sont pas les seuls malaises qui assaillent la vieillesse. C’est alors que j’ai pointé la solitude comme « le grand mal-être des vieux ».  Lire la suite

La solitude des vieux

Les titres des médias concernant le vieux et la vieillesse mentionnent le plus souvent le mot CHSLD. On y traite des conditions minimalistes et les mauvais traitements à l’égard des ainés en manque d’autonomie dans plusieurs établissements. Je ne connais aucun vieux qui aspire à s’y retrouver dans son futur.

Il y aussi cette multitude de vieux autonomes ou semi-autonomes qui ont aussi besoin de soins ou d’attentions pour améliorer leur qualité de vie. Ils sont de plus en plus nombreux à la lumière de la nouvelle longévité de la vie. De nombreux organismes vouent leurs activités à rendre les vieux jours plus agréables en contraignant l’isolement. Lire la suite

LA GRATUITÉ UNIVERSITAIRE, prélude à bien des contraintes.

Il en a l’habitude !  Quand Jacques Parizeau a clamé qu’il favorisait la gratuité scolaire, il y a eu les applaudissements de la part des tenants de cette option et des hurlements de la part de ceux qui s’y opposent.  Plusieurs l’on traité de belle mère.  D’autres, de p’tit vieux radoteur qui devrait se taire et se reposer peinard d’ici la fin.  Combien l’ont écouté et on tenté de comprendre son raisonnement au-delà de la manchette ? Lire la suite

DANS LA PEAU D’UN JURÉ AU PROCÈS DE GUY TURCOTTE

.« Non criminellement responsable. »  Le verdict unanime des onze jurés du procès de Guy Turcotte vient de tomber le 5 juillet 2011 comme une massue.  L’opinion publique est offusquée, indignée, scandalisée et la clameur populaire se fait entendre comme l’explosion du tonnerre.  Selon cette dernière, l’acquittement théorique honore un homme qui a avoué les meurtres sauvages de ses deux petits enfants.  Il n’en fallait pas plus pour mettre en doute, une autre fois, notre système de justice.  Comment onze jurés, hommes et femmes sains d’esprit, recrutés au sein de notre peuple, peuvent-ils unanimement en venir à une conclusion aussi aberrante, conclut la logique populaire.  Quant à moi, je refuse de croire dans la stupidité du jugement de ces jurés.  Pour essayer de comprendre le cheminement de ce jugement, j’ai élaboré une hypothèse en devenant moi-même le juré no 11.

«…En ce 12 avril, nous étions 144 personnes à être convoquées.  Je fus choisi le onzième pour juger Guy Turcotte.  Je m’en serais bien passé.  Outre le cas Latimer qui Lire la suite

Une péréquation pour les pauvres.

Saviez-vous qu’il y a 1226 multimilliardaires dans le monde et qu’ils possèdent 4,600 milliards de dollars.  92 multimilliardaires ont promis de verser à la société au moins la moitié de leur richesse (600 milliards $).  À leur mort, si ce n’est de leur vivant.  Ils donnent suite à un mouvement, nommé giving pledge,  (promesse de don) lancé par Bill Gates et Warren Buffet.  Il a pour but d’inciter d’autres multimilliardaires à faire comme eux et de léguer à des œuvres humanitaires une partie de ce qu’ils auront réussi à accumuler de leur vivant. 

Bill Gates a lancé la fondation Bill-et-Belinda Gates en 2000.  Il s’y consacre à temps plein depuis 2008.  La fondation dispose d’une dotation de 33,5 milliards de dollars (la moitié de sa fortune) et elle consacre des centaines de millions de dollars chaque année à la santé et au développement dans les pays les plus démunis.  Pour sa part, Warren Buffet a accepté de céder à cette fondation la totalité de son immense fortune (46 milliards en 2012) quand il mourra.

À son décès, Charles Bronfman, ex-Montréalais et ex-propriétaire des Expos, cèdera la majeure partie de sa fortune évaluée à 2 milliards de dollars à des œuvres philanthropiques.  M. Bronfman se joint ainsi aux 92 multimilliardaires ci-haut mentionnés.  Quelle belle affaire et quelle belle initiative.  Il faut aussi souligner la Fondation Lucie et André Chagnon, vouée au développement des enfants et à la Lire la suite