BONNE et HEUREUSE ANNÉE.

Voilà le souhait le plus à la mode depuis de si nombreuses années. D’une année à l’autre, une à la fois. Car on ne sait pas pour la suivante. Y serons-nous ? Une question qui se pose plus que nous avançons en âge.

 

J’ai 78 ans et Diane 74 ans. Nous sommes à l’âge où certains de nos amis que nous avons bénis de nos vœux l’an dernier n’y sont plus pour entamer avec nous la prochaine. Et ce sera de même l’année prochaine. Surtout si nous y sommes car la vie nous réserve des surprises qui n’en sont pas à l’âge que nous avons atteint.

 

Nous avons atteint, dis-je, cet âge où nous avons été choyés de sillonner le grand boulevard de la vie. Une longue route parsemée de joies, de peines, de succès, d’échecs, d’empathie, d’amour, et de tant d’autres choses. Une belle expérience de la vie où nous avons appris tant de connaissances à nulle autre pareille. Nous avons découvert de belles valeurs et vertus qui nous ont permis de traverser et explorer les méandres de ce long fleuve sans trop d’obstacles, juste ce qu’il faut pour en sortir grandis.

 

Nous avons atteint l’âge où nous devons transmettre cet apprentissage serein. Encore faut-il des oreilles pour écouter. Sinon, si nous partons demain à quoi aura servi ce bouquet de savoir ?

On dit qu’un vieux qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle. Nous avons noirci tellement de pages qu’on appelle la sagesse. À quoi auront servi ces livres consumés en cendres dans une urne.

 

Heureusement, nous piétinerons les sentiers encore inconnus de ceux qui nous précèdent. Nous écrirons d’autres pages durant cette année qu’on nous souhaite bonne et heureuse. Malgré les bobos de p’tits vieux, nous souhaitons que la santé nous fasse honneur une fois de plus. Et pourquoi pas, plusieurs autres années.

 

Nous vous en souhaitons une bonne et heureuse qui vous permettra d’atteindre un jour la sérénité et la sagesse.

 

DIANE et CLAUDE.

 

CLIQUEZ ICI pour retourner à l'ACCUEIL.

Une réflexion au sujet de « BONNE et HEUREUSE ANNÉE. »

  1. Oui, selon l’espérance de vie moyenne des canadiens, il ne me resterait que 12 Noëls à célébrer. Je n’ai jamais pensé à ça avant d’être septuagénaire. Comme la vie à passer vite sans qu’on s’en rende compte. Et je pense moi aussi à tous ceux de nos familles et de nos amis qui nous ont quittés. Il n’en reste plus beaucoup. Mais malgré tout la vie est belle et nous réserve encore de beaux moments.

    Nous avons beaucoup à transmettre mais les jeunes ne semblent pas intéressés à ce que nous avons vécu. Tant pis, il y a tellement de livres, de romans, de poésie, de théâtre, de chansons, de musique écrit par les boomers, un jour tout ça reviendra à la mode, ce sera alors que notre legs apparaîtra au grand jour. Ce sera une nouvelle découverte pour une autre génération. La vie est une roue qui tourne.

    A vous deux et à vos lecteurs je souhaite une très bonne et une très joyeuse année 2020 qui je l’espère sera suivie par plusieurs autres pour vous tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *