EN BREF. Le scrutin proportionnel mixte

.

Il est dans les plans de l’Assemblée nationale de modifier notre mode de scrutin pour les prochaines élections. Je me suis laissé tenter par ce projet où l’Assemblée nationale  serait composée de tous les partis politiques au prorata du pourcentage des votes recueillis. Selon le mécanisme de la proportionnelle, la CAQ ne serait pas un parti majoritaire, mais minoritaire.

Imaginez les dossiers chauds dans l’actualité sous cette nouvelle formule où le parti de la CAQ doive négocier les modalités  de la Laïcité et de l’Immigration avec les partis de l’opposition afin de soutirer les votes nécessaires pour leur adoption.

Le comportement actuel aussi enfantin des partis de l’opposition en exigeant des modifications formelles et opposées rendraient insignifiantes ces deux lois.

Ma tentation favorable à la Proportionnelle mixte vient d’être échaudée à la vue du spectacle dégradant qui se déroule actuellement.

Je préfère un système qui permette un gouvernement majoritaire malgré des faiblesses dans la représentation. La gérance d’un tel État en serait facilitée.

Comment de grandes réalisations  comme la Baie James, la fondation du Ministère de l’Éducation, la nationalisation de l’électricité et la loi 101 auraient-elles vu le jour, et dans quel état, en faisant confiance à la Proportionnelle mixte ?

CLIQUEZ ICI pour retourner à l'ACCUEIL.

Une réflexion au sujet de « EN BREF. Le scrutin proportionnel mixte »

  1. Vaut mieux garder le système parlementaire que nous avons. Sinon à cause des nouvelles tendances, c’est- à-dire, chaque groupuscule mettra de la pression pour demander des particularités et chacun tirera la couverture de son côté. Nous ferions du sur place. Ça prendrait des mois sinon des années avant de faire adopter un projet de loi et on reculerait par rapport à d’autres pays. L’économie en prendrait un coup. Surtout qu’il y a un clivage entre les générations. Il y a maintenant tellement de groupes et de sous-groupes dans notre société, qu’on arrive à peine à trouver notre place. Il y a les identitaires, les multiculturalistes, les religieux, les laïcs, les athées, les genrés, les non-genrés, les anglophones, les francophones, les autochtones, les jeunes, les vieux, les obèses, les handicapés, les malades, les bien-portants, les tenants de l’école public versus l’école privé, les migrants, les immigrants,les natifs etc un groupe se trouvant toujours plus vertueux que l’autre.

    Mon Dieu, je n’ose imaginer la politique à laquelle nous aurions droit. On a qu’à regarder certains pays d’Europe qui doivent manoeuvrer constamment pour arriver à un consensus. Certains pensent que ce serait plus juste, plus représentatif du peuple. Je n’en suis pas certaine. Ce serait plutôt une espèce de cacophonie où chacun s’écouterait plutôt que de parler d’une seule voix.

    Le système que nous avons n’est pas parfait, mais tantôt ça profite à un parti et tantôt ça profite à l’autre. Des fois c’est choquant mais c’est fonctionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *