Un blogue pour célébrer la vieillesse

Voilà, il ne reste que quelques ajustements mineurs à compléter pour que ce blogue atteigne la vitesse de croisière.  Il navigue déjà.  Certains textes ont été embarqués à bord pour en indiquer l’orientation.  Les aînés de 65 ans + peuvent dès maintenant monter à bord et le manœuvrer à leur guise.  Ce navire est un blogue.  Ce blogue est une tribune pour les gens âgés.

Elles sont rares les tribunes pour nous.  Les vieux ont tellement à raconter.  Que ce soit pour transmettre les belles valeurs qui les ont guidés tout au long de la vie, pour transmettre les réflexions, les expériences, les observations. Que ce soit pour commenter l’actualité avec des yeux et un angle différents des pseudo spécialistes. Ce blogue veut bien publier toute la prose de votre clavier, pourvu que vous ne vous cachiez pas derrière l’anonymat qui sévit trop en ces temps.  Seulement votre nom, votre âge et votre ville ou région.  Un vieux de 65 ans peut avoir des opinions tellement différentes d’un autre de 85 ans. Il s’est passé 20 ans.  En ayant vécu dans une région différente, un vieux de la Gaspésie aura certes un point de vue avec des nuances colorées de celui d’un Montréalais ; un autre de la Beauce apportera une divergence avec celui de l’Abitibi.  C’est pourquoi, je demande votre âge et votre ville ou région.

Je le répète, j’écris plusieurs textes pour le début, pour faire vivre le blogue, pour vous entrainer dans mon sillage.  J’aimerais que vous preniez la relève.  Bien sûr, je continuerai, mais en votre compagnie.  Je sais qu’il peut être long à démarrer une telle entreprise, mais je souhaite que vous tous qui lisez ce texte, deveniez des ambassadeurs en en faisant la promotion.  Autant pour des lecteurs que pour des écrits.  Sinon, ce ne sera qu’un monologue et on devra y mettre la pancarte :  fermé.

Pourquoi ne pas célébrer la vieillesse et se créer une ligue du vieux poêle ?
Bavardons.  Et je suis sûr que les curieux abonderont, scruteront les textes et jetteront un regard sur nos propos.  Et voilà comment nous réussirons à transmettre comme doivent le faire les vieux.  Racontons l’Histoire de ce pays et surtout glorifions nos héros, nous en avons tellement besoin.  Souhaitons aussi que l’écho de nos propos atteigne les oreilles des jeunes, sinon ils n’auront pas accès à toutes les connaissances qui se terrent dans la bibliothèque que sont les aînés.

Faites-moi l’honneur de vous présenter et me faire savoir que vous êtes là

 

 

 

.

CLIQUEZ ICI pour retourner à l'ACCUEIL.

2 réflexions au sujet de « Un blogue pour célébrer la vieillesse »

  1. Bonjour, je viens de prendre connaissance de votre blogue par une amie.
    Mais je ne suis pas à l’aise avec p’tit vieux parce que la définition de vieux et âgé n’est pas la même. je ne serai pas attirée par ce titre parce que je n’ai pas l’impression qu’il s’adresse à moi. Je suis une femme engagée et active et non vieille qui pour moi n,a plus de projet. je vous félicite quand même d’offrir une tribune pour ceux qui se sentent vieux.

  2. UN MOT DE CLAUDE BÉRUBÉ. Merci pour ce mot, même s’il dénote une certaine réticence. Je vous invite cependant à lire attentivement mon texte publié plus bas, dont le titre est : JE REVENDIQUE LE DROIT D’APPELER VIEUX…UN VIEUX. Et à lire mon autre texte en haut dans la colonne de droite. En lisant les journaux des pays francophones, j’ai noté qu’on y employait abondement les mots VIEUX et SENIOR. Il n’y a qu’au Québec, où on cherche toutes sortes d’expressions pour éviter de dire VIEUX. Vieux est à Vieillesse ce que Jeune est à Jeunesse. Deux étapes aux antipodes de la vie. Rien à voir avec la sénilité. Comme moi, vous êtes une vieille engagée, active. Bravo ! Remarquez que la majorité des vieux le sont. Donc, ce blogue s’adresse à vous. Et joignez-vous à moi pour redonner au mot VIEUX ses lettres de noblesse. J’écrirai d’autres textes sur ce sujet et bien d’autres. Au plaisir de vous lire encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *