EN BREF. Minorité vs majorité

En Ontario, les 549,000 Ontariens de langue française maternelle se sont révoltés bruyamment récemment quand le nouveau gouvernement de la province de l’Ontario a éliminé certains services français ainsi que le projet presque abouti d’une université francophone sur son territoire. Les rangs de cette minorité française se sont resserrés.

Le gouvernement fédéral a promis d’apporter une contribution financière pour soutenir cette minorité à la défense d’une des deux langues officielles du pays. Outre ce demi-million d’Ontariens, selon Statistiques Canada, on y compte près d’un million de « parlants » français ».

Au Canada. Il y a deux langues officielles. L’une est Anglaise et majoritaire et l’autre Française et minoritaire. La minorité française du Canada constitue le foyer de la

francophonie en Amérique du Nord et, par conséquent, colore l’identité du Canada, qui s’enorgueillit de sa position importante au sein de la francophonie internationale.

La francophonie canadienne est entourée d’une mer d’anglophones non seulement sur le territoire du Canada, mais en Amérique du Nord.

Une majorité de francophones au Canada réside au Québec, mais fait partie intégrante de cette minorité canadienne et nord-américaine.

Ils sont approximativement 9 millions au Canada. Cela demeure une minorité canadienne qui colore la mosaïque du Canada. Le gouvernement fédéral refuse de reconnaitre cette nation fondatrice qu’il souhaite folklorique et s’oppose au groupe du Québec dans sa culture et son expansion.

Au Québec, ce sont les anglophones qu’il considère comme minorité. Et les subventionne contre les aspirations de la minorité francophone.

CLIQUEZ ICI pour retourner à l'ACCUEIL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *