Comment 2754 multimilliardaires font-ils pour dormir profondément chaque nuit ?

Selon OXFAM, les 26 personnes les plus riches dans le monde possèdent autant d’argent que la moitié la plus pauvre de l’humanité. Le fossé entre les plus riches et les plus pauvres ne cesse de se creuser. Une injustice qui aura des conséquences dangereuses pour l’équilibre du monde

 Une nouvelle oligarchie, une nouvelle aristocratie et une nouvelle bourgeoisie sont en train de s’installer versus la mondialisation. Et les insurrections populaires risquent d’être plus nombreuses et dangereuses. L’Histoire est très volubile à ce sujet.

 Les chefs de grandes entreprises deviennent plus puissants que les chefs des nations. Par leurs décisions, ils peuvent appauvrir, d’un seul coup, tout un pan entier, la vie d’une population entière.

Comment 2754 multimilliardaires font-ils pour dormir sur leurs deux oreilles chaque nuit quand, dans de nombreux pays, les plus pauvres manifestent dans les rues.

Quand les Haïtiens crient famine en saccageant leur capitale, Port-au-Prince ? À cause d’un maigre deux dollars par jour de salaire ! Pendant que les politiciens et les riches propriétaires se répartissent les milliards de dollars reçus en subventions.

Quand on a faim comme au Venezuela, au Honduras, au Nicaragua, au Guatemala, il ne suffit pas de se révolter. Par milliers dans ces pays, ils ont pris la route, le ventre vide, souvent pieds nus, pour marcher d’interminables kilomètres en espérant se rendre aux États-Unis : leur nirvana ! Hélas, ils seront refoulés au Mexique où la pauvreté aussi sévit d’une façon alarmante.

 Même la France n’est pas épargnée. Les gilets jaunes, les plus démunis, ont pris possession des plus grandes artères pour réclamer un nouveau pacte social.

Voilà ce que nous racontent et nous montrent les médias sur la planète. Pendant que tant de riches, devant leurs télés, regardant le spectacle, festoient avec une bouteille de vin à mille dollars. Ou un scotch ! Donc, ils savent mais ne s’en formalisent pas. Comment est-ce possible ?

 Ce qui leur importe c’est le rendement à la bourse du jour et la possibilité des gains du lendemain. Une hausse faramineuse de 2,5 milliards par jour l’an passé. Pendant que les plus démunis ont vu leur famélique richesse diminuer de 11%.

Certains donnent bien quelques petits millions, par-ci par-là, pour faire la charité à de bonnes causes et se donner bonne conscience.

 Combien faut-il d’argent à une personne à dépenser par année pour être heureux ? 100,000 $, 300,000, $ 500,000 $, 1 million $ ? Peu importe ! Si une de ces sommes vous rend heureux, le surplus ne vous rendra pas plus heureux.  Quand vous amassez 20 millions par année, il y a bien 19 millions $ inutiles à votre bonheur. S’il vous faut ces surplus pour être heureux, si amasser de l’argent comme Séraphin contribue à votre bonheur, il est urgent de consulter un psychiatre. Mais, si vous redistribuez le surplus pour maitriser la misère humaine, vous en serez amplement plus heureux.

 Je fustige cette richesse qui n’enrichit que les plus riches. Je fustige ces entreprises, et le personnel en accord, qui produisent des produits nocifs pour l’humanité. Je fustige ceux qui donnent préséance à leurs entreprises au détriment de leurs mains-d’œuvre. Je fustige ceux qui fabriquent des armes pour s’enrichir et qui entretiennent les conflits armés et la criminalité. Je fustige les fraudeurs et tous ceux qui se vautrent dans la corruption. Je fustige ceux qui font ingérer des drogues et provoquent la déchéance humaine.

 Comment font-ils pour dormir la nuit ? Quand on sait que le système capitaliste risque fort d’être malmené à cause de ces gens qui méprisent l’humanité.

 Voici une lumière, un brin d’espoir dans cette communauté d’ultra-riches.

 Savez-vous qu’il y a 2754 multimilliardaires dans le monde et qu’ils possèdent 9200 milliards $. Savez-vous que 189 d’entre eux ont déjà promis de verser à la société au moins la moitié de leur richesse. Ils ont promis de donner suite à un mouvement nommé GIVING PLEDGE (promesse de don), lancé en 2010 par Bill Gates et Warren Buffet. Il a pour but d’inciter d’autres milliardaires à faire comme eux et de léguer à des œuvres humanitaires une partie sinon la totalité de ce qu’ils auront accumulé de leur vivant.

 Bill Gates a lancé la fondation Bill et Melinda Gates en 2010. La fondation en 2018 dispose de 45 milliards $ soit la moitié de ses avoirs. La fondation consacre des centaines de millions $ chaque année à la santé et au développement dans les pays les plus démunis. Pour sa part, Warren Buffet a accepté de céder à cette fondation la totalité ou presque de son immense fortune (42 milliards $ en 2018) quand il mourra. Âgé de 89 ans, ce dernier veut augmenter encore ses avoirs pour léguer davantage aux œuvres, dit-il.

 À son décès, Charles Bronfman, ex-propriétaire des Expos, cédera la majeure partie de sa fortune, évaluée à plus de deux milliards $, à des œuvres philanthropiques. Il a rejoint les 189 signataires de « Giving Pledge ».  Ainsi que Edgar M. Bronfman.

 André Chagnon a injecté 1,4 milliard $CAN lors de la vente de Vidéotron, à la Fondation Lucie et André Chagnon. Cette dernière est vouée au développement des enfants et à la promotion des saines habitudes de vie. Cette fondation est devenue la plus grande au Canada. Quoique non-participante à Giving Pledge

 Quelle  belle affaire de philanthropie et quelle belle initiative que le « Giving Pledge »!

189 ultra-riches ont joint cette initiative. Il en reste 1969 à convaincre dont Jeff Besos, président d’Amazon, (112 milliards $), Mark Zucherberg, président de Facebook, (71 milliards $ ) et Alice Walton, présidente de Wal-Mart , la femme la plus riche au monde avec 43,7 milliards $ et les autres.

J’écris ce texte à la suite d’une insomnie où j’ai réfléchi à la pauvreté et l’immense fortune de ces ultra-riches. J’en ai côtoyé, au cours de ma vie, qui méprisent la pauvreté. Que de propos dégradants à l’égard de leurs « esclaves » qui travaillent à les rendre riches. Ceux que j’ai côtoyés, surtout dans les pays défavorisés où prospèrent, côte à côte, la pauvreté la plus abjecte et les plus grandes fortunes, dorment bien sur leurs deux oreilles. Comment font-ils ?

 

 

 

 

 

CLIQUEZ ICI pour retourner à l'ACCUEIL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *