Me voilà de retour devant mon clavier.

Voilà un mois et demi que je n’ai pas touché au clavier de mon ordinateur, que je n’ai pas écrit un seul texte. L’inquiétude qui me tenaille, c’est la présence toujours fidèle de mes lecteurs. Face à l’absence de nouveaux textes, je crains que mes lecteurs habitués à y trouver un nouveau texte chaque semaine aient finalement opté à oublier de feuilleter « Les insolences d’un p’tit vieux ». D’ici quelques jours, mes textes y trouveront à nouveau l’habitude de leur publication.

Le 1er juillet, chirurgicalement, un orthopédiste m’a installé une prothèse métallique pour remplacer une hanche usée par les nombreuses années. La prothèse ne cause aucun malaise, mais son installation à travers les muscles et tendons est la source de maux et douleurs qui durent plusieurs semaines. La physiothérapie sera aussi une source de malaises puisqu’il m’aura fallu plusieurs semaines pour réapprendre à mon corps, soit ma hanche, à bouger normalement. Les exercices sont nombreux et douloureux. Et me voilà six semaines plus tard à écrire ces mots pour  justifier mon absence.

Je croyais au début que ma convalescence me donnerait l’opportunité d’écrire des textes et de lire tous ces livres qui paressaient dans les antres de mon ordinateur. Comment lire et écrire quand la douleur incessante nuit à la concentration ? Je n’ai pas parcouru une seule page de mes livres et je n’ai pas  écrit une seule ligne durant cette convalescence. Maudite douleur. Mes exercices ont occupé beaucoup mon temps. Pour le reste, je me suis contenté de devenir un boulimique des Jeux olympiques grâce aux images et propos familiers de la télévision. Et me voilà de retour devant cet écran blanc qui n’attend que ces mots que je vous écris.

Dans les jours qui suivront, mes textes reprendront la route. Il me reste à souhaiter retrouver mes lecteurs, ceux-là qui  n’auront pas lu ces phrases. Comment leur faire savoir que je suis de retour, en boitant ?

Puis-je compter sur vous qui me lisez en ce moment pour le faire savoir et me conseiller sur les moyens que je dois prendre pour en faire la promotion ?

 

CLIQUEZ ICI pour retourner à l'ACCUEIL.

Une réflexion au sujet de « Me voilà de retour devant mon clavier. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *